• Accueil
  • > Non classé
  • > Mercredi 21/03/07 : décidément, les débuts de semaine sont difficiles !

Mercredi 21/03/07 : décidément, les débuts de semaine sont difficiles !

Je sais, vous n’avez pas de nouvelles depuis samedi. Mais je n’ai pas encore Internet car mon coloc a oublié le password du wireless ! Que je vous rassure, je ne suis pas morte, j’ai juste déménagé !

Alors, dimanche, j’ai essayé de travailler sur mon mémoire et j’ai attendu patiemment 16h (mon futur coloc travaillait) avant de passer une heure et demi au téléphone avec 7 compagnies différentes pour trouver enfin un taxi qui passait dans mon quartier, comme quoi c’était vraiment le désert ! Oh la crise de nerfs, je vous raconte pas…
Mais le chauffeur, très très sympa, m’a tout fait oublié et Morris (et oui, je m’étais trompée d’orthographe, c’est mieux comme ça non ?) m’attendait gentiment.
Ma chambre était prête, le reste était dans un  désordre et une saleté plutot pas mal, mais bon, no souci, j’étais tellement contente de partir de mon trou et d’avoir une chambre digne de ce nom ! Je crois que mes vibrations positives se vérifient, Morris est vraiment quelqu’un de bien, et maintenant tout est propre et rangé, parfait quoi. Voici de nouvelles photos.

 Ma chambre        Ma chambre-sofa         Notre salle de bain

Sinon stage de lundi à jeudi cette semaine mais ca va je fais de nouvelles choses. Il y avait entres autres la réunion produits de l’automne 2007, c’était vraiment très intéressant pour moi au niveau marketing mais aussi au niveau culture d’entreprise ou culture tout court : ici, c’est très informel, vraiment, et tout le monde prend la parole, c’est quelque chose de tres valorisé ; l’attitude d’observation avant de dire la phrase dont on est sûre que ce n’est pas une bourde n’est pas celle à l’œuvre ici, et comme on le disait avec Claire, c’est plutôt une bonne chose.

Voilà, j’aurai plein de choses à vous raconter, mais j’essaie de faire court pour ne pas être ennuyeuse…

Le ++++++++ de la journée : footing d’une heure à Central Park ce soir, rahhh ! Yiha ! Waou ! Quel bonheur de se dérouiller et de découvrir ce park à la tombée de la nuit. Un vrai moment de bonheur…

 L’analyse de la journée : eh vous croyez quand même pas que je vais en faire deux pour le prix d’une ! Voir plus haut dans le chapitre stage, je développerai plus tard.

Le truc énervant de ce début de semaine : mon portable qui ne passe pas à la maison : j’avais juste acheté la carte SIM et l’avais mise dans mon portable français vieux comme Hérode, j’avais ensuite dû acheter un chargeur de voyage hors de prix, bref je me suis faite avoir.
Aujourd’hui ça m’a vraiment monté au cerveau, j’ai pris toute ma colère (c’est-à-dire que je ferai peur un peu près à personne !) et je leur ai dit : « ca suffit vous me remboursez tout et vous me faites un prix sur un portable (que je ne pourrai en plus pas réutiliser en France !)
Coût de l’opération : 40$ et la tentative d’être plus rude. Ici, il faut l’être, c’est pire qu’à paris, on t’écrase sinon.

A venir : super resto italien demain soir avec Kal (le syrien), peut-etre show sur Broadway jeudi aussi avec lui (tout est gratuit je vous rassure, j’ai pas pu gagner au loto les petits amis !), début de soirée francophile vendredi, fin de soirée en boîte avec une « future » copine.

Pour le travail, journée d’essai vendredi,  des pistes de tutorat (pas de réponse depuis que j’ai un peu poussé le bouchon sur les prix…hi, hi ! On va arranger cela), et rendez-vous prévu dans un grand resto français pour un poste d’hôtesse. Tu vois papa que « je n’ai pas les pieds dans le même sabot » (citation purement rurale utilisée volontairement pour rappeler le côté « terroir » du rat des champs que je suis…ouf, ça va mieux, j’ai renoué avec mes racines !)

Insolite : bon, pas tant que ça, c’est juste que ça y est, bientôt trois semaines que je suis là, et je commence à penser en anglais, je suis sur la bonne voie ! En plus, avec mon spécialiste en linguistique Morris, j’ai le droit à des corrections de mon accent et à de l’apprentissage de vocabulaire (boiled egg = œuf dur par exemple…si si ça peut toujours servir !)

Le mot de la journée : Try it on = se moquer dans le sens tromper quelqu’un (je leur ai dit aux vendeurs de Cingular =  « Stop now to try it on me because I am French, now give me the phone » eh, je pourrai presque faire une réplique de film avec ça)

Dédicace de la journée : à mon papa d’amour à qui j’ai pensé très fort quand j’ai entendu notre rock préféré joué par un musicien dans des casseroles en cuivre (ça pourrait aller dans la catégorie insolite ça)

Laisser un commentaire