Dimanche 25/03/07 : Charline fait la jeune de son âge, pour changer…

Bonsoir à tous,

Je suis heureuse de pouvoir enfin vous écrire, j’ai enfin Internet, après des prises de tête en solo et avec mon coloc pour mettre en place la connexion wireless. Maintenant je n’aurai plus d’excuses pour ne pas vous écrire…

Ecoutez, j’aurais tellement de choses à vous raconter après cette semaine de folie en termes d’appart où je m’installais, de boulotS trouvés, de premières sorties, de pratique presque intense de sport, de visites…
On va donc faire au plus court.

J’ai donc travaillé 4 jours cette semaine pour mon stage, ça allait.
La dame du magasin m’a planté pour vendredi : « Oh Darling je suis tellement busy pour demain, je peux te rappeler pour qu’on fixe une autre date la semaine prochaine chérie… » J’étais super déçue et un peu remontée contre ces américains qui ont la salle habitude de planter quand bon leur semble. Mais après coup, je me suis dit : « C’est une chance qu’elle te donne de trouver mieux qu’un boulot mal payé dans un ambiance pas top ».
Donc mon vendredi a été dédié à un trecking dans l’upper west side, west village et lower east side pour poser mes CV dans des restos français. Papa j’ai eu la honte ils me demandaient dans des questionnaires de citer tel ou tel vin de tel style, région, etc… et je me souvenais plus de rien!
Et donc mes petits amis, me voilà donc atterrir dans un resto japonais sur la 103ème Upper West Side, envoyée par le resto français d’en face, et là bingo, on me propose un job de serveuse les mardis et vendredis de 16h à minuit, pour une demi-station (4 tables), payée aux tips. J’étais super contente et globalement ravie car tous les restos que j’ai fait m’ont bien accueilli, c’est vraiment l’opposé de la France, on te laisse ta chance ici, diplôme et expérience ou pas ; ne dit-on pas que c’est le pays du « self-made-man ». Donc voilà, je me donne jusqu’à lundi-mardi pour réfléchir mais ce job sera sûrement mieux payé, plus sympa (le feeling est bien passé) et à 20 min max de la maison.
+ en bonus, j’ai trouvé 2 étudiants pour mes cours. Donc oui, la fille a rappelé et accepte mon prix, elle c’est 20$/h, son premier cours était ce soir ; elle est sympa, je me suis pas trop mal débrouillée, aussi grâce aux livres prêtés par mon ange-gardien, Marianne.
+ 2 plans pour du baby-sitting provisoire de chérubins français la première quinzaine d’avril.

Donc tout va bien mieux, avec mon coloc ça se passe pour l’instant très bien et j’ai retrouvé ma santé sportive avec mes footings à Central Park.

Au niveau sorties, c’est pas mal non plus : Mercredi soir, c’était donc ma soirée resto italien avec Kal, ça s’est très bien passé, voyez-vous chère mère, j’apprends maintenant les bonnes manières de la haute société avec ce vrai gentleman. Vendredi soir j’avais un apéro dans le lower east side avec voila new york, le site francophile de NYC ; l’organisatrice était ravie de me voir après avoir pris contact par France Inter, c’était sympa.

Ensuite j’avais ma soirée organisée par le groupe d’intérêt « meet-up-new-in-town » où je devais me rendre avec une fille que j’ai recontré par cet intermédiaire sur le net. Du coup on ne s’est retrouvée que tard, ce qui m’a fait faire connaissance avec un indien, Cid, un afro-américain, Sean, et une russo-américaine, Irina. Elissa, que j’ai finalement retrouvée, est très sympa et brillante, on va se revoir. J’ai passé une super soirée, première en boîte, l’ambiance était plutôt dépaysante (je vous raconterai quand j’aurai vérifié ces caractéristiques à d’autres soirées) et pas cher vu que privée ; c’est vraiment pas évident de se lancer, je suis pas vraiment sociable comme vous le savez, mais en fin de compte j’ai rencontré des gens biens, anglophones et hispanophones, ce qui est très bien pour moi pour pratiquer.

Hier, après un footing sous un soleil espéré depuis longtemps, je suis allée au Metropolitan Museum où j’ai fait les galeries grecque, greco-romaine, egyptienne, d’Afrique, des Amériques, et l’exposition temporaire Barcelona and Modernity : Gaudi and Dali. J’ai vraiment bien aimé les galeries car j’aime bien les collections antiques, même si la collection egyptienne est moins intéressante que celle du Louvre (normal, les amércains n’ont pas pillé l’Egypte au point des Français!) ; et ça m’a fait plaisir de voir l’expo temporaire, car, comme certains savent, j’adore Salvador Dali et Joan Miro (désolée, pas le droit de prendre des photos!).
                             
Après je suis allée à la Saint-Patrick’s cathedral qui se trouve Midtown, sur la 5th Avenue. Voici aussi quelques photos.
               
Ensuite j’avais rendez-vous avec Marianne et Seb a Hoboken (Est de Manhattan), on s’est retrouvés pour un vernissage de galerie d’art et après on est allés manger dans un MEGA SUPER TOP resto indien, j’ai adoré (le resto, et surtout de les voir). Ils sont vraiment adorables, et Seb m’a même offert le cadre qu’il avait gagné à la galerie.

Analyse de la journée : le temps : ici, ça change du tout au tout ; la semaine dernière, on est passé en 2 jours de 12°C/soleil à 15 cm de neige et -5°C ; et hier, dans la même journée c’était le printemps et l’hiver. Donc ici, il faut avoir dans son sac : bonnet/gants, parapluie, lunettes de soleil/maillot de bain!
+ la gentillesse des gens : je rencontre dans les restos que j’ai fait, dans les bus, les métros, la rue, les soirées, des gens fort sympathiques et plus accueillants que les parisiens, c’est vraiment bien et ça aide beaucoup à s’intégrer.

Mots de la fin de semaine : off book = moyen très élégant de dire qu’on cherche un boulot au black parce qu’on a pas de papiers ; greedy/stingy = avide, radin (sur les conseils d’amis, il ne faut pas donner le prix « recommandé » dans les musées, mais moins) ; to be thirsty = avoir soif (et oui je ne savais pas!)

Dédicaces : à Pauline dont c’était l’anniversaire vendredi. A Aline à qui j’ai beaucoup pensé dans mes visites de collections antiques et d’Afrique. A mon Antoine qui, je sais, aurait aimé faire la collection egyptienne avec moi.

Laisser un commentaire